Alive


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Vater Klaha

Aller en bas 
AuteurMessage
Belzy Warumono

avatar

Nombre de messages : 1757
Age : 31
Date d'inscription : 29/03/2007

MessageSujet: Vater Klaha   Jeu 10 Fév - 15:21


    Qui suis-je ? Ça n'a pas une grande importance, où sommes-nous ? Ne vous en préoccupez pas, nous sommes là où personne ne nous trouvera. Mon but ? Vous ficher, tout autant que vous êtes, j'agis pour des gens dont vous ne soupçonnez même pas l'existence et je suis ici pour vous recenser. Ne vous inquiétez pas, vous serez relâché dès que nous aurons fini et vous pourrez retourner vaquer à vos petites occupations comme si rien ne s'était passé.

  • Faites-moi confiance et répondez à mes questions sans broncher.

    Nom : On ne m'en à pas donné
    Prénom(s) : Klaha, c'est tout se que vous devez savoir
    Surnom(s) : Père (rien avoir avec celui de Libria)
    Date de naissance : J'ai retenu le 3 mai je dois avoir environs 24 ans
    Taille : 1M76
    Poids : 65 Kg
    Couleur des yeux : Noir
    Couleur des cheveux : Noir
    Politique : La mienne
    Signes particuliers : rien à signaler

  • Racontez moi l'histoire de votre vie :

    C’est fou comme l’Humain qui se croit supérieur peut inverser l’ordre des choses à sa guise. Je suis né dans se que vous nommez les enfers, bien que je n’ai rien d’un Diable. J’ai été élevé auprès des transgresseurs par ma mère que je chérie de toute mon âme. J’ai tout appris d’elle et de ses plus chers amis. L’art des chiffres et des lettres, comment les auditionner pour former des phrases ou soustraire les chiffre pour nous montrer la part que nous perdons. Certains ont voulu m’apprendre à manier les arme mais je ne devais être prédisposé à la violence, du moins pas par moi-même.

    Très jeune, j’ai découvert que j’arrivais à faire de mes camarades plus jeune se que je voulais. C’est un pouvoir à manier avec précaution, un don qui m’a été donné, je dois être un meneur né. Je suis doué d’une force d’esprit incalculable, je ne suis pas un être surnaturel, loin de là, peut-être ais-je été choisi pour guider ceux qui en ont besoin. Comme un Bergé qui garde le troupeau soudé.

    Vers l’âge de 12 ans, je suis tombé sur un livre que ma mère gardait précieusement, après lui avoir demandé l’autorisation, je me suis mis à feuilleter le bouquin à la masse conséquente, les pages n’en finissaient pas et pourtant je continuer à dévorer avidement chaque mot, chaque ponctuation, je m’enivrais jour et nuit de toute les belle parole que contenait ce livre richement ouvragé, les bordure des pages semblaient faites d’or et la reliure d’un magnifique cuir noir, sur la couverture que j’aimais à caresser chaque fois que je le refermais avec précaution, un symbole en forme de croix apparaissait en relief incrusté, lui aussi recouvert de dorure. Au dessus de cette crois était inscrit de la même façon le nom de cet œuvre, la bible. Je m’inspirais tout les jours des paroles de ce livre pour défaire des conflits, régler certaines situations. Certains m’écoutaient, d’autre me prenaient pour un illuminé. Qui croire, moi je ne jurais que par se livre et je découvris plus tard que les connaissances qu’il contenait, combiné à ce don que j’avais acquis devenaient un pouvoir redoutable.

    Je me suis mis à rependre les paroles de ce livre à ma manière, les plus jeune m’écoutaient, certains ne pouvaient plus se passer de ma présence et de mes paroles. A ma majorité, je me suis détaché du secteur auquel j’appartenais, celui où j’étais né, j’ai investi avec quelques fidèle un secteur abandonné ou les Ecclésiaste avaient déjà fait le ménage, il nous a fallut bien des mois pour nous installer confortablement. Mes fidèles sont aux petit soins avec moi et pendant plusieurs années encore, le nombre augmenta, ils étaient tous âgés de 8 à 167 ans environs, ils buvaient mes paroles et gobaient tout se que je leur disais, c’était mes poupées, je les manipulais à ma guise et sans aucun remords. Depuis l’enfance on aurait pu me croire sous prozium mais il n’en est rien, jamais je n’ai approché les drogues pas même celle-là et je me devais d’épargner cela à mes chers agneaux.

  • Bon, comme tout le monde, certains faits ont dû marquer votre vie. Décrivez m'en un en détail :

    Lorsque j’entendis parler de ce Père qui gouvernait sur Libria, mon sang ne fit qu’un tour, quelque chose se déclencha en moi. Il était pour moi comme le veau d’or, cette énorme statue qu’il fallait faire tomber. De plus c’était à moi de siéger au cœur d’une citée nommé Libria, je ne devais pas rester à croupir au fond des enfers car dans la bible, c’est le Diable qui est aux enfers et les bienfaiteurs au Paradis, à Libria, un nom qui fait rêver. J’ai commencé à m’organiser, nous somme parvenu à nous procurer des armes, chose aisée aux enfers. Quelques années plus tôt, j’avais réussi à me procurer un des uniforme des Ecclésiastes que je portais d’ailleurs mieux qu’eux et je l’ai rafistolé à ma façon. Je me suis créé un symbole pas si différent de celui de la bible et je l’ai imposé à chacun de mes disciples les plus fidèles. Nous avons organisé notre secteur comme un véritable camp d’entraînement, tous apprirent le tire comme on me l’avait enseigné, ce n’est pas parce que je n’étais pas doué que je n’avais pas retenu les conseils que l’on m’avait donné. Chacun de mes enfants est conditionné pour respecter la loi du Père, leur Père, moi et personne d’autre, tous m’appellent ainsi, aucun ne prononce mon nom. Ils rependent parfois la parole aux enfers pour agrandir nos troupes, il s’infiltre parfois à Libria pour se rendre compte de la situation, il arrive que certains ne reviennent pas mais jamais ils n’arriverons à faire parler mes agneaux car une fois pris, ils ont l’ordre de mettre fion à leur jours par le biais de petites pilules qu’ils gardent bien caché sur eux et qui les feront quitter ce monde librement.

  • Mmh... D'accord. Maintenant côté caractère, comment vous définiriez-vous un peu près ?

    Bien qu’il n’y paraisse pas, je suis plutôt quelqu’un de solitaire, j’aime avoir ma tranquillité, aussi je me montre très peux à mes disciples, se qui me rend encore plus énigmatique à leur yeux. Je suis quelqu’un de froid et je peux user de tout les moyens pour obtenir se que je désire. Je fais se qu’il me plaît, quand il me plaît et à qui je le veux. Je ne supporte pas que l’on tente de me dicter ma conduite, que l’on veuille me donner des conseil qui ne sont pas judicieux, des critiques qui ne sont pas constructive ou des remarque impertinentes. Je ne supporte pas grand-chose à vrai dire.

    Mais il y’a des choses que j’apprécie, voir mes petits protéger suer sang et eau pour m’être agréable, les voir faire tout leur possible pour mener leurs missions à bien malgré les risques. Les voir se plier devant leurs punitions mérités lorsqu’une tâche n’est pas accomplie comme il le faut, chacun d’entre eux n’hésiterait pas à tuer leur frère, car ils sont tous frère et sœur ici, parce que celui-ci nous aurait trahis. J’apprécie aussi beaucoup la musique, le classique et les cœurs, cela m’apaise généralement lors de mes sautes d’humeurs fréquentes.

    J’aime aussi beaucoup les animaux, toute créature vivante en fait, je ne supporte pas qu’on leur face le moindre mal. Si je devais choisir entre sauver la vie d’un chien et celle de l’un de ces habitants de Libria, je tuerais l’humain sans hésitation, le choix reste plus difficile lorsqu’il se fait entre un chien ou l’un de mes protéger. D'ailleurs, ça n'a peut-être aucune importance mais je possède un Rottweiler borgne, elle se nomme Kahla

  • Eh bien ! Dites-moi maintenant pourquoi avoir rejoint cette politique plutôt qu'une autre ? Si si je vous assure j'ai besoin de le savoir :

    Cette question est grotesque, il est certain que quelqu’un à commis une erreur en me laissant venir au monde dans se que vous appelez les enfers, à moins qu’il n’ai voulu recréer l’histoire de la bible et celle de Lucifer. Je ne suis ni pour la politique de Libria et de ce Père ni pour celle de l’underground et ces transgresseurs. J’ai ma propre politique, mes propres lois et tous mes disciples la suivent à la lettre sans y être forcé. Mais qu’il ne tente pas de me trahir. Si l’on me rejoint c’est pour rester auprès de moi, nous prendrions trop de risque à laisser l’un des nôtres s’égarer.

    En quoi vous rendez-vous utile à la société ?

    Je suis comme Lucifer envoyé sans raison aux enfers pour y régner, je rassemble les anges déchus par votre société pour préparer notre rébellion. Nous circulons doucement dans les veine de votre citée, empoisonnant petit à petit son sang. Nous ne sommes pas encore en nombre mais nous sommes bien organisé, nous n’avons rien avoir avec l’underground, cette société excentrique qui se fait bien trop remarquer. Mes agneaux ne portent pas de nom, ils n’ont qu’un symbole, celui de leur père, le mien.


    Tout me semble correct, nous allons vous détacher et vous laisser partir mais avant j'ai besoin d'entendre le mot de passe. Vous le connaissez, il s'est glissé quelque part dans les règlements, allez encore un petit effort et vous retrouverez votre liberté après le petit questionnaire.


_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Vater Klaha
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alive :: RP + Projects :: My Characters :: My Characters-
Sauter vers: