Alive


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Patience

Aller en bas 
AuteurMessage
Belzy Warumono

avatar

Nombre de messages : 1757
Age : 31
Date d'inscription : 29/03/2007

MessageSujet: Patience   Lun 15 Nov - 1:48

    [img][/img]
    Adam Sorensen
    Humain Maître
    [img][/img]
    Yuusuke
    Hybride Esclave


Adam Sorensen le Ven 24 Aoû 2007 - 12:27 a écrit:
De tous temps, deux classes s'étaient opposées : les dominants et les dominés. Il y avait eu des tsars, il y avait eu des rois, des princes et des chefs de tribus. Et il y avait eu leurs sujets. Les deux évoluaient en étroite corrélation et il n'était pas simple de les séparer. D'ailleurs, l'une vivait difficilement sans l'autre. Les rois faisaient subir la famine, la misère aux sujets qui se révoltaient de temps à autres contre le souverain. Et pourtant cet ordre avait perduré pendant de nombreux siècles. A l'heure actuelle, les hommes, les humains endossaient le rôle flatteur des dominants, mais une rébellion se tramait dans l'ombre menée par les hybrides. Et une nouvelle ère débuterait peut-être, celle des créatures et Adam se refusait à l'admettre. Appartenant pourtant au genre humain, il détestait les hommes et encore davantage les créatures, 'version dérivée' de l'être humain. Il chérissait l'idéal d'une société parfaite, malheureusement ses semblables pervertissaient cette société au sein de laquelle il évoluait. Sans doute à cause de l'influence de son père procureur, il était persuadé que le respect des règles établies permettrait peut-être d'atteindre cette utopique société. On tenait là, la réponse à la question : Pourquoi respecte-il les lois mises en place par les hommes s'il hait ces derniers ?

8h14. C'est l'heure Adam, tu as déjà trop tardé. Le jeune homme se leva, ses yeux gris encore embués par le sommeil et passa une main sur son front. Ses cheveux flamboyants en bataille, de nombreuses mèches parsemaient son front pâle. N'y prêtant aucune attention, il se dirigea vers la salle de bain et rencontra son reflet dans le miroir : Aujourd'hui, toi, Adam S. 21 ans, pourvu d'un sens aigu de la justice et blindé de convictions inutiles, primaires et absurdes tu tiens l'occasion de te prouver que tu es dans le juste, que tu ne crois pas en l'impossible, ne poursuit pas une chimère et plus encore : tu vas pouvoir toucher du doigt ces créatures qui troublent l'ordre, te répugnent et te fascinent à la fois. Cette dualité t'insupporte, n'est-ce pas ? Il est toujours plus facile de se fixer une ligne de conduite lorsque l’on n’hésite pas. Ces hésitations entravent grandement ton "combat" et remettent fréquemment en doute tes certitudes toutes faites. Aujourd'hui, tu feras pencher la balance, Adam. Aujourd'hui, tu décideras de ton camp une bonne fois pour toutes. Aujourd'hui, tu pourras porter fièrement ton prénom : Adam Sorensen, homme. Et maître. Galvanisé par cette appellation, ton but t'apparaîtra sans doute mieux, plus distinct au milieu de la masse informe des questions qui te submergent souvent, trop souvent. Parce que quoi tu fasses, quelque soient les arguments dont tu te bourres stupidement le crâne, Adam, tu es un être fondamentalement contradictoire. Une interrogation en entraîne une autre, soulevant son lot de contradictions. Afin de s'extraire de cette mer aux incertitudes, tu ne connaît qu'un seul moyen : te fier aux vérités admises par le commun des mortels. La question est réglée, même temporairement puisque tu sais pertinemment qu'à un moment ou à un autre elle ressurgira, plus intense encore.
Il ferma les yeux un court instant et secoua la tête : Stop. Le monologue délibératif avait assez duré. Des faits, non des mots, c'était à lui d'agir. Simplement vêtu, sans adopter un accoutrement négligé, il ferma la porte de son appartement. La clé tourna dans un bruit sourd. Il s'adossa un instant contre la porte, la tête basculée en arrière en levant les yeux au plafond. C'est fait, tu ne peux plus revenir en arrière. Point de non-retour. Aujourd'hui marquait une nouvelle étape dans sa vie, il savait qu'à compté de ce jour, rien, non plus rien ne serait comme avant. Un peu de courage, Adam S. Je ne suis qu'un lâche, un lâche qui tente de se persuader du contraire.

Il dévala les escaliers de l'immeuble et sortit, le nom de sa destination lui trottait dans la tête. 'Le marché aux esclaves'. Il abhorrait cette appellation. Il y avait eu trop de révoltes d'esclaves au cours de l'histoire. Ils avaient chassé leurs maîtres, grâce à des procédés plus ou moins barbares, souvent sanglants. Il ne tenait aucunement à être le prochain nom sur la liste. Esclaves. Comptant déjà comme des sous-hommes pour lui, il ne voyait pas l'utilité de rabaisser encore davantage ces créatures ambiguës. De même, ignorant encore quelle serait sa relation avec l'hybride, il lui semblait déjà qu'en dépit de ses convictions inébranlables le concernant, il éviterait de le faire ramper à ses pieds tout en incarnant tout de même l'impassibilité et la rigueur. Tu es un homme, maître qui plus est, alors contente-toi d'honorer ce titre. Chemin faisant, des hurlements lui parvinrent et il sut qu'il approchait. Il s'arrêta un instant, inspira profondément et entra dans le centre de rétention d'esclave. Il aurait pu choisir la facilité et se contenter d'adopter un charmant hybride, doux et calme. Mais non. Question d'orgueil, défaut dont Adam était malheureusement affublé. En effet, il se disait qu'avoir sous sa coupe une créature plus farouche, rebelle, attesterait de sa nouvelle condition de maître. Autour des lui, des cages, des cellules, des chasseurs négociant le prix de leur captures, des marchands non moins cupides et des maîtres en devenir, catégorie dont il faisait délibérément partie. Déambulant discrètement dans les 'allées', son regard froid, sans fond se posait sur les créatures, feignant l'indifférence : certaines semblaient vigoureuses et témoignaient une haine séculaire aux chasseurs et à leurs futurs maîtres, tandis que d'autres abattues, se laissaient faire sans rechigner. Loin de les plaindre, il se demandait tout de même si tout cela était nécessaire. C'est une question idiote, bien sûr que ça l'est. Avance Adam, avance, tu n'as toujours pas trouvé ce que tu es venu chercher ici. Et il continua son périple. Adam n'était pas ce qu'on pouvait appeler un expert. Ses connaissances sur les créatures étaient purement théoriques, il ne les avait jamais approchées réellement. Lassé d'errer, il se décida enfin à demander l'avis d'un chasseur, sans aucun doute plus 'calé' que lui en la matière. Se plantant devant lui, il lui demanda à voix basse, comme s'il craignait qu'on l'entende, néanmoins son ton ne trahissait aucune crainte, aucune appréhension :


" Qu'est-ce que tu me proposes ? "

Les fines lèvres de l'homme s'étirèrent en un étrange rictus, tandis qu'une étincelle s'allumait dans ses petits yeux porcins :

" Suivez-moi. "

Adam suivit le mystérieux individu, tentant de maîtriser les battements effrénés de son coeur. L'heure est venue pour toi, Adam Sorensen. Le chasseur ouvrit la porte de ce qui ressemblait à une cellule. Elle tourna sur ses gonds dans un grincement insupportable et dévoila l'hybride en question. Les insondables yeux gris d'Adam, d'ordinaire vides et inexpressifs, s'écarquillèrent et une lueur indescriptible brilla dans son regard. Alors c'est toi qu'on m'a attribué. L'homme poursuivait sa description du captif "Yuusuke, jeune hybride, indomptable, violent, impulsif. Si vous décidez de le prendre, je vous souhaite bien du courage !" mais Adam ne l'écoutait pas. Se tenant dans l'encadrement de la porte, il fixait la créature et il lui sembla que le temps autour était suspendu.

[Je m'excuse de ce post lamentable en contenu >< Je savais pas si il fallait que j'aille plus loin dans "l'achat' de Yuusuke, si oui, tu me dis et j'étofferai ^^ Pareil, je savais pas trop comment ça se déroulait, alors j'ai essayé de faire du général pour pas trop me mouiller --" Pour ma défense, c'est mon premier post avec ce perso, faut que je le cerne T_T Désolée encore ^^]

Yuusuke le Ven 5 Oct 2007 - 17:04 a écrit:
Il l'avais legerement à l'écard, comme ces oeuvres d'arts que l'on reserve aux connaisseur, ces petites merveilles que l'on garde de coté. Il était l'une de ces marchandises précieuse que les chasseurs se ventait d'attraper. Pourtant, assis dans la pénombre, ses yeux braqué sur la porte encore close pour le moment, il semblait bien plus calme que les autres. Enfait, certain se jettait sur les bareaux des cages, hurlaient des insanité à la moindre personnes qui passait. Pas étonnant que l'on associe les hybrides à des bêtes quand on voyait les réactions de ceux là.. S'il n'était pas là inconnito, il les remettrait à leur place en deux temps trois mouvements. Mais il ne bougeait pas, il restait parfaitement immobil, le parfait constraste avec le moment où il avait été capturé, où il s'était montré violent, sauvage et vraiment de mauvaise humeur, mais il fallait bien ça pour qu'il aille ici.

Trois personne s'était présenté depuis le début de la journée, qui commencait très tôt ici. Les quelques préventions du chasseur avaient réussi à les faire se rabattre sur un hybrides moins chetifs et surtout moins dangeureux. Mais peut importe ces humains sans importance, il attendait quelqu'un de spécial. Il n'avait aucun critères particulier, à quoi cela aurait-il servit ? Non, il savait que la personne interressante qui serait la prochaine à le possédé, il la reconaitrait dès lors qu'il l'apercevrait dans la lueur agressive de l'eVen 5 Oct 2007 - 17:04ntrebaillement de la porte de sa cellule.

Parlons en d'ailleurs de cette cellule. Un prison aurait été mieux meublée et un cage plus confortable. Il y avait une sorte d'ecuelle d'eau croupie auqelle il n'avait pas toucher pour ne pas courir le risque d'attraper il-ne-sait-quelle maladie, une sorte de petit taille de paille seché qui devait être destiné à servir de couchette. Il ne les traitaient même pas comme des annimaux, c'était bien pire que cela... Ses humains se sentaient supérieur et ne s genaient pour le rappeller jusque dans les cloaques dans lesquels il enfermaient les hybrides comme lui. Patience... patience, le retournement arriverait bientôt et les créatures auraont un statut égale à celui des être humain. N'allez pas croire que la tendance s'inversera, non, même si beaucoup de créatures le souhaitait, Yuusuke lui exécrait toute forme d'eclavage même s'il devait être maitre. Cela serait tomber dans une spiral inernale et inutile...

Le cour de ses reflexion fut interrompu par un grincement significatif. Un quatrime humain venait d'être sélectionner par son geollier pour devenir peut être son futur maitre... Ferait-ill l'affaire ? Malgré le rayon de lumière, Yuusuke restait toujours dans la pénombe, seul ses yeux d'encre luissait en fixant le nouvel arrivant. Il ne fallut pas longtemps à ses yeux pour s'habituer à la surexposition soudaine et au contre jour, le jeune hybride capta alors le regard de celui qui sera son futur maitre.

Une lueur... Cette lueur qui pouvait percevoir mêm du fond de sa cellule. Voilà ce qu'il avait attendu. D'un simple regard, il avait su qu'il venait de trouver quelqu'un d'interressant. Il se leva, faisant tinter les chaines qu'on lui avait infliger, pour la securité des personne qui changeait parfois l'eau des cellules. Il sortit de l'ombre pour avancer dans le halo de lumière et se mettre à dinstance respectable des deux hommes. Il savait parfaitement que plus près, cette imbécil de Chasseur aurait recourt à la force pour le faire reculer et il était loin d'être stupide au point d'aller chercher les coups. A cet instant, la cauhut de l'établissement avait disparut et on était en droit de se demander qui des eux jaugeait l'autre. Bien que ses yeux n'avait pas quiter ceux d'Adam, Yuusuke savait déjà tout ce qu'il avait besoin de savoir sur la personne qu'il avait en face de lui.
Il n'allait pas se mettre à ronronner ou a faire des rond de jambes pour plaire à cet humai qui avait réussi à retenir son attention, ce que les trois autres n'avaient pas fait, d'ailleurs il n'avait même pas daigné bouger pour ces pale figurant de passage. Il n'était pas tombé à ce point, si cet humain était ici, si cette lueur étrange dans ses yeux était là, il ne doutait pas que l'interet soit partager.

Maintenant, il fallait regler les derniers détails, le chasseur laissait l'inconnu en avant. Lache jusqu'au bout, le jeune albinos sentait sa peur d'où il était, et un mince sourire n coin naquit un bref instant aux coins de ses levres. Et la suite ?


[ Ne craint rien XD Lance toi pour l'achat de l'esclave. Vois ça un peu comme dans une transaction peu legale dans un film américain et ca devrait aller XD ]

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belzy Warumono

avatar

Nombre de messages : 1757
Age : 31
Date d'inscription : 29/03/2007

MessageSujet: Re: Patience   Lun 15 Nov - 1:49

Adam Sorensen le Dim 14 Oct 2007 - 21:53 a écrit:
La première chose qu'avait vue Adam, c'était bien évidemment la créature qui allait devenir "son" hybride. Le possessif le galvanisait à la fois, mais comme tout ce qui était inconnu, le perturbait quelque peu. Il aurait été excessif et passablement faux de dire que sa condition prochaine de maître l'inquiétait. Au contraire, il n'attendait qu'elle. Et Yuusuke constituait son ''laissez-passer", son "Césame ouvre-toi" vers ses nouvelles fonctions. Il ne représentait que l'instrument de l'accomplissement des désirs qu'il s'était imposés et dont il avait fini par se persuader habilement. Néanmoins et ce fut le second objet de son étonnement, la cellule dans laquelle il avait été enfermée le surprit. Conditions de vie précaires, insalubrité monstre caractérisaient les lieux. Cette pensée l'effleura une fraction de seconde, infime, avant qu'il ne chasse ces idées stupides de son esprit. Il s'agit d'hybrides destinés à servir les hommes, ils ne méritent pas mieux. Il serait inutile et superflu de leur accorder plus de faveurs. Ils sont nés pour assouvir les désirs de l'humanité et servir les intérêts des hommes. Pas les leurs.
Le jeune homme se tenait droit dans l'encadrement de la porte et il se découvrait des trésors d'assurance. La première impression que l'on a d'une personne est souvent celle que l'on retient, celle qui reste ancrée dans notre esprit lorsque l'on pense à ladite personne. Peu importe notre jugement futur à son égard, peu d'éléments parviennent à modifier la donne. Et Adam le savait. Si la créature entrevoyait l'once de faiblesse qu'il ne parvenait pas à éliminer définitivement, il était perdu et son autorité en prendrait un coup, pour ne pas dire qu'elle serait totalement remise en question. Je suis un homme, maître de surcroît. J'affiche l'image que m'impose mon rang. Il ne fut que très brièvement attiré par la cellule : immanquablement, son regard, son intérêt et toute son attention revenaient vers l'hybride qui portait le nom de Yuusuke.

S'il était un attribut que l'on pouvait attribuer à Adam, c'était sans aucune doute son regard perçant. Aucun détail, aucun élement ne parvenait à échapper à ses yeux gris. Lorsqu'il fixait une personne, il semblait la sonder et de manière si habile que l'individu fuyait souvent son regard. Les discrètes oreilles pointues de Yuusuke ne manquèrent pas de le frapper. Il vérifiait ce qu'il avait lu sur les hybrides. Ses connaissances enfouies remontaient en un flot puissant de savoir qui inondait chaque parcelle de son corps et de son esprit. Un hybride chien. Un imperceptible sourire en coin s'inscrivit sur ses lèvres. Les chiens étaient connus pour leur fidélité et leur obéissance totale au maître. Quel paradoxe amusant lorsqu'on avait entendu la description qu'en faisait le chasseur, totalement opposée à l'image communément admise du chien. Le tintement des chaînes du aux mouvements du l'hybride lui parvinrent, mais il ne flancha pas, affichant inexorablement le masque d'impassibilité et d'impartialité qu'il arborait continuellement. Mais la lueur dans son regard ne faiblissait pas. Il s'abreuvait de chaque détail, de chaque geste, de chaque attitude de la jeune créature. Je finirai par te cerner et grâce à cela, asseoir, je l'espère plus facilement mon autorité sur toi. Apprendre comme tu fonctionnes, à quoi tu réagis, contre quels hommes tu te bats, pourquoi tu les hais autant. En fonction de ces paramètres, moi j'agirais en conséquence. Je n'ignore pas qu'à cet instant comme durant ceux qui suivront, tu me hais. Et cela ne me gêne pas. Si tu dois me détester, si ta haine contre moi est définitive sans aucune possibilité de changer ton ressentiment à mon égard, alors je te donnerai des raisons de me haïr. Je trouve cela rassurant quelque part. Tout marche de manière parfaitement logique. Nous rentrons malgré nous dans le schéma pré-établi des relations entre maître et hybrides. Nous respectons les règles et il est bon qu'il en soit ainsi. Cependant toi comme moi, savons que se livrera entre nous un duel acharné dont un seul pourra sortir vainqueur. Je ferais en sorte que ce soit moi tout en sachant que la tâche qui m'incombe promet d'être hardue. Je ne te connais pas encore mais je le sais déjà : tu constitues un adversaire redoutable.

Yuusuke soutenait ses yeux sans ciller. Sur le 'chemin' qui l'avait mené à la cellule, il avait eu tout le loisir de constater le comportement des hybrides face à l'homme qui s'était désigné comme étant leur maître. Ils n'osaient croiser le regard souvent implacable de l'humain, baissant les yeux dans une position attestant dans la plupart des cas de leur soumission. Pas Yuusuke. Il devrait 'éléver le niveau' et faire preuve d'une impartialité totale. J'incarne la justice. J'incarne la droiture et la loi.
Adam n'eut pas à réfléchir bien longtemps sur l'achat ou non de l'hybride. Je prends. Inflexible, il se tourna vers le chasseur. Un sourire véreux étirait les lèvres de l'homme dont le regard pétillait. Devant la détermination apparente de son client, il allait pouvoir en tirer un bon prix, nettement supérieur à ses espérances. Adam le savait, il n'était pas dupe. Il avait parfaitement conscience de l'arnaque dont il serait simple spectateur, subissant la loi du vendeur, mais il s'en moquait. Peu importait le prix, les conditions éventuelles, c'était lui qu'il voulait.


" Combien tu en veux ? "

L'autre se massait les mains nerveusement, feignant la gêne, baissant le regard, le relevant de temps à autre vers Sorensen. Sa mise en scène était parfaite, mais il jouait excessivement mal :

" C'est à dire que ... "

Adam le coupa. Il n'avait pas de temps à perdre avec ses simagrées inutiles. Sortant une somme conséquence d'argent de sa poche, il la présenta à l'homme dont l'attrait du gain retroussait les lèvres dévoilant une rangée de dents plus ou moins abîmées :

" Cela suffit-il ? "

L'homme simulait à nouveau la gêne, roulant des épaules. C'est bon, j'ai compris. Inutile de pousuivre ton manège grotesque. Et de remettre à nouveau quelques billets dans les grosses mains du chasseur qui s'empressa de les fourrer dans sa besace. Comme si de rien n'était, l'homme cupide se redressa alors qu'il courbait l'échine devant son client quelques secondes auparavant, et d'une voix des plus sérieuses, fixant à nouveau son interlocuteur, il décréta à voix basse :

" Marché conclu. "

L'accord ne s'acheva pas par une cordiale poignée de mains mais par un échange de regards tacites qui en disaient pourtant long. Se tenant toujours aussi droit, suivi par le chasseur, le jeune homme s'avança dans la cellule de Yuusuke, tentant de maîtriser sa respiration et faisant preuve d'un contrôle de lui-même étonnant lorsque l'on connaissait l'alchimie des sentiments contradictoires et le duel qu'ils se livraient dans son esprit à l'instant.

[Duh ... désolée pour ce post, je t'ai fait attendre et j'ai trop du mal à rentrer dans le personnage T_T Pareil, je savais pas jusqu'où il fallait que j'aille, si je devais aller plus loin ou si quelque chose cloche, tu hésites pas à me le dire hein ^^]

Yuusuke le Mer 17 Oct 2007 - 18:47 a écrit:
Si certaine chose peuvent échapper à l'œil, elle n'échappe pas à l'odorat de tout animal. Vous avez déjà du entendre parler de ce sixième sens que possède un chien ou un chat, celui qui lui permet de flairer la moindre altération de votre état émotionnel. Qu'importe le masque que vous pouvez afficher à la face du monde, l'animal sent la peur, la curiosité, la colère, l'excitation... Tout ce panel d'émotion, les hybrides aussi sont capables de les percevoir avec plus ou moins de précision. Cela reste quelque chose qui relève de l'instinct et qui reste donc assez vague, l'imprécision d'une impression qui demeure persistante. A cet instant, ce moment qui sembla durer plus longtemps que les autres, il sentit en son nouveau maitre, car il ne faisait aucun doute qu'il le deviendrait sous peu, un déferlement confus de plusieurs ressentis divers et varies mais surtout, contradictoire. Et pourtant, son regard n'avait pas changé, cette étrange lueur qui le fixait.

Les minutes s'écoulait, semblant rapproché Yuusuke de sa pseudo liberté prochaine, les deux Hommes discutèrent mais à aucun moment le jeune hybrides ne baisa les yeux. Il n'était pas soumis, peut être pas fou au point de désirer dominer mais jamais il ne courberait l'échine de lui même comme tout ses faible de ne sont ici que pour la forme. Non, lui était différent et il voulait que ca se sache. Les gens ordinaires ne l'intéressaient, seuls les êtres d'exceptions étaient dignes d'intérêt à ses yeux. Il fallait au moins cela pour être accepté comme maitre par Yuusuke. La richesse était une chose bien secondaire, le pouvoir pouvait avoir bien des formes et le leader incognito le savais parfaitement. Il était donc debout, les chaines teintant par moment, semblant écouter malgré que ce ne soit pas le cas. Il tentait de percer cette carapace, percevoir les tourments implicite de cet homme était une chose, réussir à le capturer dans les expressions de son facies était une victoire. Mais visiblement ce n'était pas pour maintenant...

La transaction fut rapide et grotesque. Quel mauvais jeu d'acteur, notre jeune hybride en soupira de désespoir sans s'en cacher le moins du monde. Une fois le tout achevé, le chasseur cupide et gras entra dans la cellule avec une assurance qui ne lui ressemblait pas, surtout qu'il transpirait la crainte. En prenant un ton connaisseur, il expliqua qu'il faudrait mieux que la nouvelle acquisition garde ces chaines pour éviter toute violence. Lorsque le poltron s'approcha et tenta de toucher Yuusuke, celui lui saisit le poignet et détourna son regard de son nouveau maitre pour la première fois depuis l'ouverture de la porte pour jeter un regard glacial sur son geôlier.


- ... Ne me touche pas, humain...

Il ne fit rien de plus. Le cri aigue de stupeur de la loque qui était pleine d'assurance quelques secondes, avait attiré quelque gardiens et s'était que de s'exposer à certains traitements peu agréable que d'aller plus loin... Il le savais et n'était pas enclin a suivre l'homme aux regard étincelant en position de faiblesse. Les humains, il les détestait mais loin d'être aussi stupide qu'eux et surtout pour s'en dissocié, il s'efforçait de laisse le bénéfice du doute à certain d'entre. La haine viendrait peut être... Mais pour l'instant, la curiosité et la méfiance restait les seul sentiments présents à l'égard de son maitre. Tremblant encore un peu, le chasseur descella du sol la chaine tentant de se maitriser au mieux pour faire bonne figure devant Adam.

- Vous voyez, il faut que vous l'attachiez le temps de le mâter, dit-il tentant de paraitre le plus assuré qu'il put en sortant de la cellule. Il est à vous.

Sur ces mots, le poltron s'éloigna avec ces collègues murmurant en regardant par dessus son épaule. Yuusuke n'avait pas fait un pas vers son maitre. Non pas qu'il attende un ordre quelconque mais sa voix avait résonné entre ses murs sales... Il fallait bien que l'autre lui rende la pareille. Bien dressé dans sa chevelure, ses deux oreilles n'étaient pas prêtes de se coucher ou alors cela serait comme un peu plus tôt, assez mauvais signe.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Patience
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alive :: Archive S&M-
Sauter vers: