Alive


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Wan~Din / Jeu 01] Promenade "décontractante"

Aller en bas 
AuteurMessage
Belzy Warumono

avatar

Nombre de messages : 1757
Age : 31
Date d'inscription : 29/03/2007

MessageSujet: [Wan~Din / Jeu 01] Promenade "décontractante"    Sam 11 Sep - 19:19


    Sullivan Geillis
    Le Fou d'Elora (Wan)

    Elora Nilhis ul Tankemen
    Devenez sa poupée (Wan)
    Wan~Din :: Wan :: La ville :: L'expresso

Sullivan Geillis le Jeu 2 Sep 2010 - 23:32 a écrit:

    Cette journée aura été une perte de temps inimaginable.

    Comment peut-on passer autant de temps dans les rues, les magasins et autre endroits plein à craquer. Pendant que je perds mon temps à porter une multitude de paquets plus encombrant les uns que les autres, marchant sur les pas de Mademoiselle sans la perdre de vue, je n'ose imaginer ce que les autres domestiques peuvent bien provoquer comme catastrophes en tout genre à la demeure...

    Avec un peu de chance, nous serons rentré a temps avant que les autres ne mettent le feu à la cuisine, ne cassent toute la vaisselle ou encore en saccagent complètement le jardin... s'il ne font pas carrément exploser la maison d'ici là...

    Tout à mes réflexions, je n'ai même pas vu qu'elle s'était encore arrêté et passe à côté d'elle sans la remarquer avant de m'arrêter une fois que je remarque qu'elle n'est plus devant. Mon regard balaye brièvement les rues devant et sur les côté avant que je ne songe à me retourner mais... plus rien. Elle ne peut pas avoir disparu comme ça tout de même.

    Je reviens rapidement sur mes pas en inspectant les vitrine à sa recherche avant de la voir simplement installée à une table, en levant les yeux je peux lire
    :

  • Ex-pre-sso. Hum... cela me fait penser à un café

    Sans plus attendre, j'entre, chargé de tous les paquet. Je ne sais même pas ce qu'il peut y avoir dans la plupart d'entre eux, étant donné que mademoiselle ne me montre jamais le fruit de ses dépenses, souvent inutiles. Je me rends à ses côtés sans m'assoir, assez rapidement , peut-être pas assez car à la voir, elle est déjà agacée d'attendre. Je connais bien cette mine, bras croisés, le pied battant le sol. Elle n'a vraiment aucune grâce...

  • Mes excuses, My Lady, je ne vous avais pas vu entrer. Il faut dire que j'avais la vue caché par vos multiples... passons. Est ce que ce serait notre dernière escale pour la journée ?

Elora Nilhis ul Tankemen le Ven 3 Sep 2010 - 14:36 a écrit:
Aujourd’hui était une journée presque comme les autres. Presque, car je n’avais pas les pingouins habituels à mes côtés mais Sullivan alias James mon cher majordome. J’aime l’appeler James cependant lui n’apprécie pas vraiment aussi parfois je fais l’effort d’uniquement penser cette seconde appellation.

Je me fis une joie de me rendre dans les boutiques et de l’y trainer encore et encore. Il faut dire que l’on faisait toujours les courses pour moi et que cela ne me rendait pas spécialement autonome. J’avais donc décidé de prendre les choses en main et de faire du shopping… Malheureusement je découvris que cela n’était pas vraiment agréable à cause de ces personnes détestables qui se fichent bien de vous bousculer mais, au moins, je pouvais ressortir avec des produits à peu près convenables.

Après avoir acheté pas mal de joggings, des baskets et des costumes je décidais de me reposer un peu les pieds. Aujourd’hui j’avais fait l’erreur de faire un effort de présentation qui était en train de décoller ma chair… Voyez-vous, lorsque je sors en compagnie de James je préfère ne pas trop le contrarier et faire un effort de féminité. J’avais donc troqué mon jogging, mes baskets et mes cheveux légèrement attachés contre des talons, une jupe droite et un chemisier blanc et un chignon comportant quelques mèches. - J’avais malheureusement oublié de me maquiller aujourd’hui mais ne m’en étais pas encore rendu compte. - Le petit détail gênant était que ces fichus talons mesuraient dix centimètres, qu’il s’agissait de talons aiguille et que je sentais les cloques naître minutes après minutes. Malgré ces douleurs je restais fière et conservais un sourire serein.

*Il ne manquerait plus que James se moque de moi… Il en serait bien capable.*

A l’instant où mes yeux se posèrent sur l’enseigne « expresso » je me ruais à l’intérieur pour enfin prendre place et soulager mes pauvres pieds. Je remarquais alors que James n’était pas là. Où diable était-il passé ? Posant mon coude sur la table, la main sur la joue je levais les yeux au ciel en tapotant machinalement la table pour patienter. Alors que j’allais hurler sa seconde appellation il apparut. Je lui fis comprendre corporellement mon mécontentement de part ma posture et le battement de pied. Il s’excusa puis s’enquit de la longueur de notre balade. Heureusement pour lui mes pieds me suppliaient de rentrer au plus vite sinon, rien que pour perdre encore un peu de temps, je lui aurai répondu à la négative… J’aime tant l’embêter !

" Ca passera pour cette fois et oui ce sera notre dernière escale, en effet. Veuillez appelez le serveur, je meurs de soif. "

Bien que ce café ait une bonne réputation quand à la rapidité de service je me demandais si la qualité suivait. Ceci dit j’étais persuadée que si ce n’était pas à mon goût Sullivan saurait faire quelque chose de magique rendant le tout délicieux.

Je ne m’enquis pas de savoir s’il se débrouillait avec tous mes paquets : c’était son rôle après tout. Quand à ma part du contrat, je l’avais oublié pour le moment. Après tout c’était à l’enseignant de me rappeler à l’ordre et j’étais pour le moment trop fatiguée pour penser à ne pas être masculine jusqu’au bout des ongles –qui n’étaient pas vernis-.

Sullivan Geillis le Sam 4 Sep 2010 - 22:26 a écrit:

    Je voyais bien l'agacement de Mademoiselle, elle avait voulu faire la maligne en prenant plus de libertés que d'habitude, pensant que faire les courses devait être une chose vraiment simple, je la voyais là bien punie. J'avais eu le temps de l'observer, non seulement se frotter aux autres ne lui avait pas plus du tout mais de plus, sans doute dans l'optique de ne pas me contrarier, elle avait tenté de se donner un genre plus féminin.

    Sur ses talons aiguilles, plus les heures défilaient, plus elle avait du mal à garder une démarche correcte, peut-être ne s'en était elle même pas rendu compte. Lorsqu'elle me donna l'ordre de prévenir un serveur, je demandai à ce que l'on me donne un peu de glace avant de revenir auprès d'elle.

    Poliment, je me suis incliné devant sa personne avant de lui prendre la main afin de l'inviter à se tourner un peu. Lorsque ce fut chose faite, je me baissai en posant un genoux au sol et pris délicatement l'une de ses jambes au niveau du mollet.


  • Pardonnez-moi, My Lady

    Sans me soucier de ce qui pouvait se passer autour de nous, j'ai posé avec légèreté son pied sur mon genoux tout en le déchaussant. Je pris la glace -qui ne faisait pas le moindre effet- dans l'une de mes mains avant de la poser sur le haut du talon endolori de la jeune femme.

  • Ceci devrait vous faire le plus grand bien

    Bien-sûr, je ne pouvais pas avoir la moindre idée de ce que pouvait provoquer la glace en contact direct avec une peau humaine, aussi, je n'avais pas pris mes précautions pour la couvrir avant de la poser. En toute logique, le froid devait faire du bien à ses éventuelles blessures, mais ce n'était peut-être pas la meilleur façon de procéder.

Elora Nilhis ul Tankemen le Dim 5 Sep 2010 - 18:17 a écrit:
Alors que je m’attendais à ce que James appelle le serveur tout simplement, je fus surprise qu’il lui prit l’envie soudaine de s’occuper de mes pieds. Sur le moment je ne me rendis pas compte qu’il pouvait y avoir un mauvais côté. Après tout, je souffrais et il comptait peut-être simplement me masser les pieds ou utiliser un remède bien à lui… Oui, bien à lui… Cet imbécile posa la glace gelée sur mes brûlures. Alors que je n’étais vraiment pas du genre à me plaindre à l’instant où la glace entra en contact avec ma peau je me mis à hurler de douleur, lui envoyant en même temps le pied dans le nez ! Ce n’était pas directement volontaire mais vu la douleur que je ressentais, il l’avait largement mérité. Bien sûr je me mis à pester sur lui et ma voix était terriblement agressive. Il faut dire que j’avais l’impression que mon pied allait se détacher de mon corps tant tout mon pied brûler encore plus désormais.

" ESPECE D’INCAPABLE !!! Comment vais-je marcher maintenant ?!!!! Pour la peine tu me porteras pour rentrer et si tu me refais une farce de ce genre je t’arrache les yeux !! "

Ah, pester ça me faisait du bien, ça n’enlevait pas la douleur mais c’était un moyen de se calmer un peu. Ra, je souffrais tellement le martyr que je n’avais même plus soif. Quel incapable mais quel incapable me répétais-je mentalement. A croire qu’on ne lui avait jamais appris que de la glace sur des cloques ça faisait mal… Je le fusillais du regard, ramenant mon pauvre pied vers moi. Actuellement je n’avais plus rien à faire des bonnes manières, j’étais juste sur les nerfs.
Un serveur me demanda ce que je souhaitais et j’eus envie de lui répondre un majordome plus soucieux de ma santé mais je me retins. Je commandais un jus d’orange puis, lorsque le serveur fut parti, je fixais de nouveau Sullivan… Toujours agacée, je continuais de lui pester dessus.

" Si demain je boite, ce sera entièrement de ta faute ! Si notre famille est ridiculisée en ce moment c'est uniquement de ta faute par ton incompétence ! Mes parents auraient honte de toi en ce moment ! "

Ajoutais-je car j’avais remarqué qu’il avait toujours aimé bien traité mes salopards de géniteurs…
En tout cas je ne comptais pas le laisser s’approcher de moi pour le moment : il avait assez fait de dégâts comme ça. C’était la première fois qu’il m’avait fait mal physiquement et j’étais assez choquée qu’il ait osé le faire.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belzy Warumono

avatar

Nombre de messages : 1757
Age : 31
Date d'inscription : 29/03/2007

MessageSujet: Re: [Wan~Din / Jeu 01] Promenade "décontractante"    Sam 11 Sep - 19:22

Sullivan Geillis le Dim 5 Sep 2010 - 18:47 a écrit:

    Au contact de la glace, la réaction ne se fit pas vraiment attendre. Malheureusement, elle n'avait rien avoir avec celle que j'attendais justement. En quelques seconde, je me retrouvai à encaisser un violent coup de pied dans le nez. Sous le coup, je me retrouvais en même temps sur les fesses, un peu en arrière. Dans un réflex ridicule, je levais une main vers mon nez pour m'assurer que tout allait bien, je ne l'avais pas senti bien-sûr, mais elle aurait pu l'endommager quand même.

    Un peu hébété et tout en restant au sol, j'encaissais avec habitude les râleries et les engueulades, c'était monnaie courante, sauf que cette fois-ci, je n'avais pas compris pouruqoi je me faisais gronder, publiquement qui plus est. En général, elle n'éclatait pas de la sorte lorsque nous étions en public, car elle attirait tout les regard.


  • Je vous assure, My Lady, que cela n'avait rien d'une farce...

    M'avait-elle seulement écouté, je n'en avais pas la moindre idée. La seule personne qui osa approcher malgré cette scène fut le serveur, imperturbable qui lui demanda ce qu'elle voulait. Je profitai de l'occasion pour me relever en frottant brièvement mes vêtements.

    Je ne comprenais toujours pas ce que j'avais pu faire de mal et me mis a observer le morceau de glace que j'avais encore dans la main. C'était un morceau de glace tout ce qu'il y a de plus banale, et je n'osais pas aller voir si c'était au niveau du pied de mademoiselle que quelque chose clochait. J'étais près à retourné à ma place quand elle repris son discoure. Autant, le coup de pied n'avait pas eu la moindre impacte sur moi, autant ses mots ne me laissaient pas totalement indifférent.

    Le gros morceau de glace se brisa d'un coup dans ma main, peut-être à l'image de mon cœur si j'avais été humain. Mon regard lie de vin se tourna doucement vers la jeune femme.


  • Je puis vous assurer... Mademoiselle. Qu'il n'était pas du tout dans mon intention de vous faire le moindre mal. D'ailleurs, vous n'êtes pas sans savoir... que cela m'est impossible...

Elora Nilhis ul Tankemen le Dim 5 Sep 2010 - 19:07 a écrit:
Il s’excusait et il avait intérêt mais il assura qu’il n’avait pas souhaité tout cela. Ignorait-il vraiment ce qu’il venait de faire ? Devrais-je, pour la première fois, lui apprendre quelque chose ? Je repris mon calme et lançait un regard aux clients pour leur signaler de s’occuper de leur table, ce qu’ils firent. Le brouhaha réinstallé je lui demandais de s’approcher de moi. S’il avait voulu m’aider et qu’il avait fait l’inverse il fallait clarifier les choses. Je soupirai et lui dis doucement, car il n’était plus question d’en faire profiter toute la salle :

" Soit, je vais vous expliquer ce que vous venez de faire, Sullivan. Regardez mon pied. "


Dis-je en lui montrant la plainte de mes pieds.

" Remarquez qu’il y a ici et là des espèces de bulles, ce sont des brûlures. Si vous posez de la glace directement en contact avec des brûlures vous provoquez immédiatement une forte douleur. Ce qui fait qu’actuellement je souffre Sullivan, encore plus qu’avant. Je ne suis pas spécialiste de ce que l’on peut actuellement faire mais… Là il est hors de question que je pose le pied par terre. "

Je le fixais un moment et lui tendis l’autre pied.

" Vous pouvez toujours me masser l’autre pour vous faire pardonner. Faites attention à ne pas appuyer sur mes brûlures je vous prie… "

Je n’aurai jamais pensé que Sullivan puisse ignorer des choses. Jusque là il m’avait toujours paru infaillible, sûr de lui. J’étais vraiment étonnée de lui faire la leçon mais il y avait une certitude : il ne me referait plus jamais le coup. Je le lisais dans ses yeux, il n’avait pas souhaité cela. N’empêche que ses regrets ne soulageaient pas encore mes douleurs.

Mon jus d’orange me fut apporté, je remerciais le serveur puis prit une gorgée du jus d’orange. Ca allait me redonner un peu de force… Il en faudrait pour rentrer ensuite à la maison. Bien que je lui ai dit qu’il faudrait qu’il me porte, je préférais éviter. En effet, j'avais trop de fierté pour me faire porter comme un bébé jusqu’à ma chambre. Que penseraient mes domestiques et tous les passants en me voyant comme ça ? Ce serait tout simplement ridicule… La honte sur moi et mon nom et ça, il en était hors de question.

Sullivan Geillis le Dim 5 Sep 2010 - 19:23 a écrit:

    Un simple signe de la pare de la menue femme et je me retrouvai de nouveau un genoux au sol devant elle, comme un enfant fautif près à recevoir sa leçon. Cela devait lui paraître étrange de devoir m'apprendre quelque chose mais... je n'avais pas énormément de connaissance en médecine, seulement quelques petites choses possible de faire à domicile en attendant un médecin, mais ici, nous étions à l'extérieur.

    Elle pris son temps pour m'expliquer clairement le problème. Donc, mon geste n'avait fait qu'empirer les choses, je comprenais mieux pourquoi une telle colère en public. Elle finit tout de même par me confier son autre pied. Avec une grande délicatesse, je posai le talon sur mon genoux un inspectant son pied avec beaucoup d'attention.

    Lorsque les brûles commençait à m'apparaître clairement, quelque chose me revint soudain en mémoire. Doucement, j'écartai l'un des pans de mon veston pour découvrir deux petites poche à l'intérieur de celui-ci. Dans ces poches, deux petites boites toute minces, plutôt discrète

    Je tendis la main vers la première avant de me souvenir que ce n'était pas la bonne, celle-ci ne contenait qu'un nécessaire de couture, au cas où. Je pris l'autre pour l'ouvrir à mes côté et pris dedans un petit flacon de baume apaisant et de quoi faire un pansement. Maintenant que j'étais préparé, je repris le pied qui souffrait le plus pour le soigner rapidement mais comme il le fallait cette fois.

    Comme les boite sont identique, il est difficile de savoir comment je fais pour savoir laquelle est la bonne, mais c'est parce que je suis le seul à voir dessus, les initiales de mes maîtres. Sur celle qui me sert de boite à couture d'urgence, les initiales de Madame et sur la petite trousse de secoure, celles de Monsieur. Ils m'avaient toujours demandé de ne pas m'en séparer, surtout dehors.


Elora Nilhis ul Tankemen le Dim 5 Sep 2010 - 20:53 a écrit:
Il semblait avoir compris la leçon. Cependant lorsque je le vis sortir une boite, une sueur froide me saisit. Se détendre, il fallait que je me détende. Il n’allait tout de même pas enchainer les mauvais traitements à mon égard. Il allait faire attention. Je n’allais pas lui demander s’il était sûr de ce qu’il faisait. A l'instant même où il s’occupa de mon pied le plus douloureux je sentis soudainement un apaisement. Oh, qu’est-ce que ça faisait du bien ! Je laissais retomber ma tête en arrière et en profitais.

Si je râlais comme un putois quand je souffrais, je savais aussi complimentais lorsqu’on me soulageait. J’étais peut-être une sale petite capricieuse mais il m’arrivait d’être quand même un peu juste de temps à autre.

" Merci Sullivan, ça va beaucoup mieux. "

Ah si seulement il avait pu débuter par cela dès le départ… Enfin, on ne choisissait pas. Ce qui est fait est fait voilà tout. Finissant d’une gorgée mon jus d’orange, je commandais désormais une dame blanche pour me remonter le moral. Je savais que ce n’était pas bon pour la ligne mais vu le sport que je faisais, j’y avais largement droit ! Encore hier soir j’avais couru deux heures à une bonne allure et avais fait ensuite des pompes et abdominaux. Alors j’avais bien le droit de m’accorder une bonne glace.

Je fixais un moment Sullivan, juste comme ça. Il fallait bien que je m’occupe en attendant ma glace. J’étais heureuse de sentir mes pieds se faire plus légers. Revenir à pieds devenait envisageable, mais en lui tenant le bras. Pensant que je ne ferai pas long feu les prochaines fois avec des talons, je questionnais James :

" Vous connaissez un moyen de porter des talons sans avoir les pieds réduits en compote, Sullivan ? "

Il savait peut-être cela… Quoiqu’il fût un homme donc ce n’était pas certain du tout. En tout cas, je comptais qu’à notre retour un médecin lui soit envoyé et qu’il lui apprenne les bases des premiers soins. Au moins il ne risquerait plus de me blesser par erreur.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belzy Warumono

avatar

Nombre de messages : 1757
Age : 31
Date d'inscription : 29/03/2007

MessageSujet: Re: [Wan~Din / Jeu 01] Promenade "décontractante"    Sam 11 Sep - 19:29

Sullivan Geillis le Dim 5 Sep 2010 - 21:07 a écrit:

    Très concentré sur ma tâche, je ne faisais même plus attention à ce qu'il pouvait se passer autour de nous. Aux remerciements, je décidai de m'occuper de l'autre pied, il en avait bien besoin lui aussi après tout. Avec soins je finissais de la soigner avant de me redresser en rangeant ma précieuse boite dans la poche intérieur de mon veston.

    Lorsque je retournai à ma place, Mademoiselle demanda une dame blanche au serveur, je ne puis m'empêcher d'imaginer comme ils allaient procéder pour la confectionner et comment elle serait présenter, il faudrait que ça plaise à Mademoiselle. Moi-même je m'arrangeais pour essayer de mettre une petit touche d'originalité chaque fois qu'elle en demandait une à la demeure. Habituellement, elle paraissait ravie de la surprise chaque fois renouvelée.

    Je fus sorti de mes "pensés" quand elle m'adressa à nouveau la parole, détournant mon regard du comptoirs qui devait donner sur les cuisine pour la regarder à nouveau. Une astuce pour ne pas souffrir avec ce genre de chaussure ?


  • Tout dépend, My Lady. Cela peut venir des chaussures ou de votre démarche. Vous pourriez améliorer leur condition ou bien votre façon de marcher lorsque vous en portez. Ou bien alors, vous pourriez porter des pansements qui ne seraient pas trop visibles, comme une seconde peau pour protéger la votre.

    Mais je me permettais d'insister sur le fait que sa démarche était la principale cause. Elle me donnait toujours plus l'impression d'un homme descendu de son cheval que d'une gracieuse gazelle qui pose, avec légèrement, un pied devant l'autre et non à côté.

Elora Nilhis ul Tankemen le Dim 5 Sep 2010 - 22:21 a écrit:
Cela pouvait venir surtout de ma démarche ? Qu’avait-elle ma démarche ? On m’avait toujours dit de marcher comme je le faisais… Etait-ce justement pour cela qu’il y avait ce problème ? Je ne portais pas les chaussures habituelles. Hm… Fixant un moment Sullivan je pensais employer les deux moyens. Je posais mes yeux dans les siens et demandais sans être vexée, pour une fois :

" Qu’est-ce qu’elle a de mal ma démarche ? Elle me parait… Normale ? "

Il faut dire que je ne passais pas mon temps à regarder mes pieds ni ceux des autres filles. Je détestais tellement les filles de toute manière, leur attitude, leur allure… Oui mais voilà j’étais une fille. Grand problème. J’espérai que Sullivan n’allait pas encore me charrier en me répondant. Je le voyais déjà en train de hausser le sourcil l’air de dire que tout clochait dans ma démarche et que cela semblait évident… Non, il n’allait quand même pas me faire ça ?

*Je vais vite être fixée…*

C’est alors qu’on m’apporta une dame blanche… Décevante. On put lire sur mon visage que mon dessert préféré préparé de cette façon était tout bonnement immangeable. Je repoussais la coupe d’un air dégouté et fis la moue. Dire que je me régalais d’avance de la dévorer et maintenant que je l’avais enfin je n’en voulais plus. Cela n’avait rien pour moi d’une véritable dame blanche. Ca manquait de tout, ce dessert n’avait pas la prestance adéquate. Je regardais Sullivan d’un air implorant et dirigeais le dessert vers lui.

" Regardez moi cette immondice… "

Je me demandais si on pouvait la sauver ou pas… Ca me semblait difficile, très difficile…

Sullivan Geillis le Dim 5 Sep 2010 - 22:47 a écrit:

    Mademoiselle plongea son regard dans le mien, les yeux remplis de questions et je ne puis m'empêcher d'esquisser un léger sourire, j'attendais LA question qui prendrait les devant dans son esprit jusqu'au bord de ses lèvre, je fus exaucé. Qu'est-ce qui clochait dans sa démarche ? Mon sourire se ponctua d'un très léger rire moqueur, à peine audible, sauf peut-être pour la personne visée, sans doute l'attendait elle peut-être d'ailleurs.

  • Voudriez-vous vraiment que je vous donne une leçon ainsi ? En public ? Je ne crois pas, nous ferions mieux d'en reparler une fois que nous serons rentré.

    Mon attention fut attirée par le serveur qui revenait avec le dessert, une nouvelle expression de moquerie m'échappa, assez discrète pour ne pas vexer le serveur, après tout il n'était pas responsable du massacre du cuisinier. Je contemplais l'horreur, mais surtout la charmante mine boudeuse qu'il me plaisait de voir sur le gracieux visage de Mademoiselle.

    Lorsqu'elle repoussa la coupe en ma direction, je me mit à regarder d'un oeil critique le résultat. C'était tout le problème lorsque l'on voulait faire vite avec ce genre de dessert. La préparation et la présentation demandent non seulement du doigté mais aussi du temps. L'avantage des énergumènes telle que mois, c'est que nous étions parfaitement capable de régler tout cela en un temps record.

    Je pris délicatement le contenant en me levant et demandai à faire un tour dans les cuisines. Loin de moi l'idée de faire un scandale, il me fallait absolument récupérer cette pauvre glace mais je n'avais pas de quoi faire à table. Pour ne pas gâcher son plaisir à Mademoiselle, je décidai d'aller simplement chercher ce qu'il me fallait plutôt que d'aller le faire en cachette en cuisine.

    Je revins m'installer à table avec la pauvre Dame Blanche et de quoi lui redonner un peu de vigueur, pas grand chose en fait, juste ce qu'il me fallait pour émerveiller Mademoiselle. Debout devant la table, je me mis à l'œuvre sans perdre plus de temps, car je n'avais pas le pouvoir de l'empêcher de fondre ou la refroidir.


Elora Nilhis ul Tankemen le Lun 6 Sep 2010 - 20:07 a écrit:
Ts, il s’était moqué ! Je l’avais vu, ça n’avait pas été long mais il l’avait fait. Pour une fois, je ne lui en voulais pas. Si ça le faisait rire cela signifiait également qu’Elijah risquait lui aussi de penser que je n’étais pas à la hauteur. Aussi il faudrait y remédier et vite ! Je comptais bien me briser les pieds s’il le fallait pour être un minimum à la hauteur. Après tout, c’était pour Elijah… Je ne comptais pas le faire en public : cela paraissait évident.

" Bien sûr, je parlais d’une leçon dans une salle du manoir, demain à six heures. "

Oui, j’avais également un manoir. Je m’y rendais de temps à autre pour être seule ou pour des missions secrètes. En tout cas ce problème là était réglé. Revenons désormais à l’autre problème : la glace. Sullivan s’éclipsa mais revint rapidement avec ce qui, sans doute, lui permettrait de confectionner une dame blanche digne de ce nom. Je le regardais faire puis fus éblouie du résultat. Il y avait toujours ce je ne sais quoi dans les créations de Sullivan qui les rendait unique au monde. Elle avait de l’allure et donnait vraiment envie de la dévorer à l’instant même : ce que je fis. Saisissant la glace du bout des doigts, un sourire amplement satisfait aux lèvres, je savourai chaque cuillerée. Tout en fixant Sullivan - il redevenait Sullivan lorsqu’il réalisait pareilles merveilles- je lui dis à la fin d’une cuillerée.

" Vous faites honneur à notre nom, Sullivan. C’est un délice. Je me demande comment vous pouvez changer une immondice en un tel prodige. "

Je ne regrettais pas de l’avoir emmené avec moi aujourd’hui car ce n’était certainement pas les pingouins habituels qui auraient pu faire quoique ce soit. Au mieux, ils auraient sermonné le cuisinier, l’aurait tué, aurait payé un autre qui n’aurait pas été aussi compétent. Bref, une perte de temps considérable pour un résultat médiocre. Je terminais doucement ma glace, le sourire aux lèvres. Ah, tout de suite je me sentais prête à presque tous les défis. Aussi j’enfilais mes chaussures à talons et demanda à Sullivan avant de me lever.

" Sullivan, allez payer l’addition mais ne leur donnez pas de pourboire. "

Je lui tendais mon porte monnaie et attendais qu’il revienne pour lui prendre le bras et rentrer doucement à pieds.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belzy Warumono

avatar

Nombre de messages : 1757
Age : 31
Date d'inscription : 29/03/2007

MessageSujet: Re: [Wan~Din / Jeu 01] Promenade "décontractante"    Sam 11 Sep - 19:30

Sullivan Geillis Sam 11 Sep 2010 à 15 a écrit:

    Elle avait déjà tout prévu, je la félicitais d'un sourire qui n'avait plus rien de moqueur. Elle semblait bien décidé à apprendre sa leçon cette fois. Je ne savais pas trop ce qui pouvait la pousser de temps en temps à avoir autant de motivation pour des tâches qu'elle préférait éviter en temps normal, surtout que ces élan paraissaient plus fréquent ces derniers temps. Aurais je été aveugles sur certains détail de la vie de Mademoiselle ? Après tout, je n'étais pas du genre à me mêler de tout même si... Plus qu'il n'en fallait normalement.

    Je fus content que la dame blanche soit à son gout, maintenant qu'elle était passé entre mes mains, il ne pouvait en être autrement. J'avais toujours apprécié ce regard qu'elle me jetait lorsque je me mettais à l'œuvre, car je trouvais encore le temps de l'observer pendant que je m'affairais pour son plus grand plaisir. Elle avait encore cette mine de son enfance, les yeux plein d'étoiles, émerveillée... Tout cela est si loin maintenant. Plongé dans mes pensé, je n'avais fais que sourire à ses félicitations.

    Je ne fus sorti de mes souvenir lointain que lorsqu'elle se leva. Heureusement, j'avais tout de même réussi à assimiler l'ordre qu'elle venait de me donner juste avant. Aussi je pris soigneusement le petit porte monnaie et m'exécutai avant de la rejoindre, embarquant la multitude de paquets avec moi, elle trouverait sans doute juste assez de place pour accrocher son bras au mien, ça lui permettrai de supporter plus facilement la douleur jusqu'à ce que nous soyons rentrés.


  • Rentrons, My Lady...


[A suivre...]

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Wan~Din / Jeu 01] Promenade "décontractante"    

Revenir en haut Aller en bas
 
[Wan~Din / Jeu 01] Promenade "décontractante"
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Agréable promenade au bord de la source. [PV : Juxty.]
» Promenade avec minidou
» Une Promenade sous le clair de Lune [PV Evangeline + Elyane]
» Petite promenade pour se détendre (libre)
» Promenade de digestion. (Pv Samia)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alive :: RP + Projects :: Role play :: Différé ailleurs-
Sauter vers: