Alive


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Wan~Din / Jeu 02] Dans une ruelle sombre

Aller en bas 
AuteurMessage
Belzy Warumono

avatar

Nombre de messages : 1757
Age : 32
Date d'inscription : 29/03/2007

MessageSujet: [Wan~Din / Jeu 02] Dans une ruelle sombre   Sam 11 Sep - 18:48


    Lothar Lughtierne

    Manuella Azaramiaka
    Wan~Din :: Din :: Le coupe gorge


Lothar Lughtierne le Mer 8 Sep 2010 - 8:52 a écrit:
    Patience... C'est le genre de mot qui ne fait pas parti de mon vocabulaire, pourtant, là il fallait bien s'en servir. Je n'ai pas calculé depuis combien de temps je pouvais bien poiroter dans cette ruelle à attendre que quelqu'un daigne passer devant. C'était la planque idéale pour un guet-apen. Avec un peu de chance, je pourrais peut-être tomber sur un bon morceau tout droit tombé de Wan.

    Jusqu'à présent, mis à pare quelques stupides chats de gouttière, une clebs rongé par les mites et quelques mioches, je n'avais pas vu passer âme qui vive, pas d'âme à l'enveloppe correcte en tout cas. Adossé contre un mur dans l'ombre de cette ruelle étroite, je passais le temps en taillant un bout de bois avec la lame que je me plaisais à affuter chaque nuit. Ce n'est que lorsque le bout de bois commençait à prendre vaguement la forme d'un banale cure dent que je me rendis compte que ça devait faire un bail que j'étais planté là. Mon estomac me le rappela aussi.

    Non pas que je n'ai pas de quoi manger dans ma planque, mais les vivres commençaient à se limiter franchement, pour ce qui était de la boisson c'était encore pire et je n'avais plus rien de valeur à échanger pour m'en procurer. Peut-être n'étais je pas embusqué au bon endroit.

    Quand cette idée me traversa l'esprit, je m'apprêtais à quitter cette ombre lorsqu'une petite silhouette à quatre pattes attira mon attention. Et quelle silhouette, un joli petit lot tout droit sorti de je ne sais où qui se déplaçait gracieusement entre les poubelles, venant fureter dans ma ruelle à la recherche, sans doute, de quelque chose à se mettre sous la dent. Pour une fois, ce n'était pas un de ces petit félidés qui n'avaient plus que la peau sur les os, non, c'était un bon morceau, un morceau que mon estomac réclamait avec beaucoup d'enthousiasme.

    Doucement, à pas de félin moi aussi. Je m'approchais de ma proie, quand je fus à bonne distance, je l'attrapai d'un bon coup de patte par la peau du coup pour le ramener vers moi.


  • Ha ! J'te tiens le quadrupède !

    Ni une ni deux, la bestiole se mit à pousser des petits cris de détresse, agitant ses pattes griffues dans tout les sens sans pouvoir m'atteindre. Il feulait, miaulait, des petits cris strident à vous alerter tout le quartier... je déteste les chats, mis à pare dans mon assiette.

Manuella Azaramiaka le Jeu 9 Sep 2010 - 16:56 a écrit:
C’était la fin de l’après midi quand manuella leva les yeux sur l’horloge présente chez sa patiente. Hum… il serait temps qu’elle rentre la nuit ne tarderai pas à tomber et il n’était pas bon de se promener seule dans les rues de Wan, surtout lorsqu’on était une femme et que le venait de Wan. Beaucoup de gens ici la connaissait comme une entre-deux, grâce a ce statuts elle pouvait descendre exercer son métier sans trop de contrainte, elle faisait simplement attention à la surveillance qui s’effectuait au niveau des câbles, car si IL apprenait qu’elle aidait les dinnien, et surtout qu’elle essayer de renverser l’ordre en cours, elle ne donnait pas cher de sa peau.

Elle remercia la petite dame à qui elle venait de terminer le pansement d’une plaie qu’elle s’était fait en marchant sur une bouteille brisée dans les rues de Din. En même dans Din, il n’y avait pas de poubelle, les déchets s’entassait un peu n’importe où, la déchéance de cette ville faisait vraiment mal au cœur.

C’est du moins ce qu’elle se dit lorsqu’elle franchit la porte d’entrée de sa petite grand-mère. Elle vivait dans une ruelle reculée et mal famée, manuella le savait mais elle n’avait pas pu lui refusait son aide lorsqu’elle était venue la chercher. Bref ! Il ne fallait pas s’attarder la nuit commençait a tomber et il fallait qu’elle sorte rapidement de ce que l’on appelait le coupe-gorge.

Elle s’engagea dans la ruelle d’un pas mal assurée, elle détester se promener la nuit dans les rues, elle savait qu’a Din pas mal de gens avait mal tourné pas tellement par méchanceté mais plutôt par nécessité. Mais quelqu’un qui vole ou tue par désespoir est plus dangereux que celui qui le fait pas par plaisir, car il n’a rien à perdre, et many ne voulait pas perdre la vie aussi bêtement, pas après ce qu’elle s’était jurer d’accomplir !

Alors qu’elle continuait de déambuler dans la ruelle qui s’était déjà assombrit, elle entendit soudain un cri ‘jte tient le quadrupède’. Elle s’arrêta net. Sa respiration s’accéléra, et elle serra la mallette qu’elle garder dans sa main droite. Elle dut se faire violence pour ne pas céder à la panique et ne pas partir en courant tout un hurlant comme une hystérique tout droit sortit de l’asile ! Elle se força reprendre le contrôle de sa respiration pour pouvoir se remettre ses neurones en connexion.

Il fallait qu’elle sorte d’ici, le bruit était tout prêt, le malfrat ne devait donc pas être loin. La meilleur chose a faire serai peut être de rebroussé chemin … Oui c’était la solution, elle se retourna lentement en essayant de faire le moins de bruit possible car si il mettait la main sur elle, il aurai le droit a des médicaments gratuits qu’il pourrait revendre a qui bon lui semblera mais aussi a un bon repas car elle trimballer partout de la nourriture qu’elle distribuait aux pauvres gens qu’elle venait soignée.

Elle commença à s’éloigné doucement de l’endroit chaud, mais la nuit tombait toujours de plus en plus et elle trébucha sur … sur quoi d’ailleurs ?? Aucune idée, la seule chose qui l’importait c’est qu’elle venait de laisser échapper un petit cri strident… impossible que l’homme présent dans la ruelle ne l’ai pas entendu… Elle essaya de se relever mais elle posa sa main sur un têt de verre ce qui lui arracha un juron étouffer

« Mer….. ! »

Mais la panique s’empara de nouveau d’elle lorsqu’elle entendit des pas se rapprocher vers elle, elle ferma les yeux pensant que son heure était venue …

(voila j'espere que ça te vas ^^)

_________________
Spoiler:
 


Dernière édition par Belzy Warumono le Dim 12 Sep - 14:45, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belzy Warumono

avatar

Nombre de messages : 1757
Age : 32
Date d'inscription : 29/03/2007

MessageSujet: Re: [Wan~Din / Jeu 02] Dans une ruelle sombre   Sam 11 Sep - 18:56

Lothar Lughtierne Ven 10 Sep 2010 à 20:36 a écrit:

    J'étais près à lui donne le coup de grâce, d'une main ferme je lui ai agrippé la base de la queue, de l'autre le maintenant son petit cou, il suffisait de tirer vivement, un coup sec et Crac ! La colonne vertébrale cèderait et ses neuf vies allaient y passer.

    J'y étais presque, si un petit détail ne m'avait pas distrait, un bruit sourd suivit d'un léger juron étouffé m'avait détourner un court instant de mon objectif, et l'affreuse bestiole en avait profiter, me glissant entre les pattes en me gratifiant d'un solide coup de griffe à abdomen dans sa chute.


  • Fait chier ! è_é

    Ma main se posa sur les griffures qui venaient de fiche en l'air l'un des derniers t-shirt potables qui pouvait me rester. Et de plus, ça faisait un mal de chien ! Ces sale petite bestioles, faut pas les laisser vous toucher, parce que c'est minuscule mais qu'est ce que ça peut faire mal. Je sentais la blessure brûler sous le tissu tailladé.

    Là, c'était le pompon, mon diné venait de filer et en plus je risquais de laisser filer la chose qui en était la cause, alors là, hors de question. Ni une ni deux, je me rue vers l'extérieur de la ruelle et... Ô surprise, une créature encore plus magnifique et qui semblait blessée de surcroit.


  • Ben alors, tu t'en vas déjà ma belle ?

    En... galant homme, je m'approche en me mettant à son niveau et lui tend la main, celle qui quelques secondes avant était prête à tordre le coup à ce stupide félidé qui venait de s'échapper.

Manuella Azaramiaka Ven 10 Sep 2010 à 22:26 a écrit:
Manuella entendait les pas se rapprocher de plus en plus au fils des secondes, il ne tarderait pas à la trouver là affalée par terre, et elle ne doutait pas qu’il ne ferait qu’une bouchée d’elle et surtout de ses biens. En l’entendent arriver près d’elle, elle ferma les yeux, son cœur battait la chamade. Il battait si fort qu’elle avait l’impression qu’il allait sortir de sa poitrine. Elle pensait que son heure était venue, et elle semblait l’attendre …

Elle était tellement paniqué que tout son corps était tendus de ses pied jusqu'à ses paupières qu’elle maintenait fermement closes. Mais ce ne fut pas le ton froid et sarcastique qu’elle attendait qu’il lui parvient aux oreilles. Le son de la voix de l’inconnue n’avait rien de menaçant, au contraire, et elle eut l’impression d’y percevoir une petite note de moquerie qui lui fit ouvrir les yeux.
Ce qu’elle vit alors n’avait rien de dangereux, le jeune homme s’était abaissé à sa hauteur et lui tendait la main comme pour l’aider à se relever, mais la jeune n’était encore remise de ses émotions si bien qu’elle le fixa avec de grands yeux imprégnés d’incompréhension pendant plusieurs secondes. Sa respiration était toujours saccadée. Au bout d’un petit moment qui lui parut une éternité, son cœur repris un rythme normal et sa respiration se calma, si bien qu’elle put reprendre le contrôle d’elle.
Son expression changea, de l’aberration, elle passa à la gène. Mon dieu qu’elle devait avoir l’air niaise à moitié avachie dans cette ruelle, surtout avec cet air de vierge effarouchée qu’elle affichait quelques secondes plus tôt. Elle prit la main tendue du jeune homme et se releva.

« je … suis désolée … je pensait que … RA laissez tomber»

Dit elle simplement en reprenant contenance, elle épousseta sa robe et ce n’est qu’à ce moment là qu’elle se rendit compte qu’elle s’était entaillée la main et que le sang coulait. Elle poussa un petit gémissement de douleur lorsque la plaie entra en contact avec son vêtement. Elle regarda rapidement et vit qu’elle ne s’était pas ratée. Décidément ce n’était vraiment pas sa journée !! Bon elle soignerait sa plus tard, il fallait remercier le charmant damoiseau

« je vous remercie … et je suis désolée, je vous avez pris pour un malfrat, ces rues sont parfois mal fréquentées »

Dit elle simplement en relevant son regard sur son ‘sauveur’. Ce n’est qu’à ce moment qu’elle prit conscience de ce à quoi il ressemblait, le jeune homme était bien plus grand qu’elle. Et bien plus carré aussi, il avait des cheveux mi-long et l’œil qu’il laissait entrevoir était d’une couleur mordorée ^^. Manuella le trouva… rassurant. Et beau garçon …
Mais elle en avait oublié toute ses manières et puis à le fixer de cette manière il allait vraiment finir par la prendre pour une dingue…

« Manuella, enchantée. »

Dit elle simplement en lui tendant sa main valide, elle n’aimait pas trop révéler son nom complet quand elle était sur Din, beaucoup de gens la connaissait simplement comme Manuella. Elle espérait que son inconnu lui dévoilerait aussi son identité qu’elle puisse lui adresser des remerciements digne de ce nom.

Lothar Lughtierne Ven 10 Sep 2010 à 22:45 a écrit:

    Il lui fallait du temps, le temps d'analyser l'inconnu qui se trouvait devant elle sans doute. En même temps, l'endroit n'avait rien de rassurant, on était pas nombreux à pouvoir s'y promener sans risque et encore... le risque zéro n'existe pas à Din.

    Et elle pris son temps, je la voyais encore paniquée à mon arrivée, sa poitrine agitée par une respiration qui s''est emballée un instant puis qui se calme petit à petit, elle reprenait contenance, j'avais une envie folle de lui lâcher un petit "bouh" juste pour la voir replonger dans sa panique. Mais elle s'était déjà complètement remise et se décida enfin à prendre ma main pour se relever.

    Sans brusquerie, je l'ai aidé à se remettre debout pendant qu'elle s'excusait inutilement, c'est vrai, de quoi s'excuser, elle avait juste... laissé filé mon foutu repas ! Mais bon, ça elle ne pouvait pas le savoir alors, pouruqoi s'excuser sans raison ? Comme elle me dit de laisser tomber, je ne vais pas chercher plus loin et la laisse reprendre ses esprits. Puis elle me remercia.


  • Y a pas de quoi

    Ces rues, pas fréquentables, la blague ! Non mais elle sort d'où celle là, elle me croit tombé de la dernière pluie ? Ah tiens, il y a une tâche sur son vêtement, là où elle vient de passer sa main. La demoiselle à surement du se blesser dans sa chute, elle paraissait bien courageuse pour une petite dame fluette comme ça.

    Pendant que moi je matais la petite chose qui était tombé devant ma ruelle, je me rendais compte petit à petit qu'elle me dévisageait complètement. En général, c'est juste après ce petit instant que les gens commence à être mal à l'aise, dès que mon regard croise le leur, ils commence à se défiler doucement, comme pris d'un certain malaise et ont toujours une chose urgente affaire pour me fausser compagnie, mais là... rien. Elle restait là à me regarder, au final, c'est moi qui commençait à être mal à l'aise. Au lieu de se faire la malle, elle fit les présentation et me tendit la main.

    J'ai regardé un instant la main qu'elle me tendait, c'était pas la bonne, c'est pas celle là qui saignait. Tout en repoussant la main qu'elle venait de me tendre je tendis le bras pour lui prendre l'autre et inspecter la blessure. Pas joli à voir et ici, c'était pas bon d'avoir une sale blessure, en plus un détail me chiffonnait. J'ai amené la main de la jeune femme à mon visage en la maintenant fermement, j'amenai la paume jusqu'à mes lèvre et sans prévenir, de mes dent j'en ai extrait un petit bout de verre persistant pour le recracher plus loin avant de lâcher prise.


  • Lughtierne, Lothar Lughtierne.

    Je relevai ma main pour essuyer le peu de sang de la demoiselle qui m'était rester sur les lèvres.

Manuella Azaramiaka Ven 10 Sep 2010 à 23:26 a écrit:
En effet la jeune femme ne savait pas qu’elle avait fait fuir le repas du jeune inconnu, malgré tout elle tenait a s’excuser de sa bêtise. Elle savait que Din n’était pas fréquentable la nuit et elle s’était attardée auprès de la vieille dame tout en le sachant. C’était une faute qu’elle n’était pas prête à commettre de nouveau.

Manuella sentit que son regard persistant commençait à devenir gênant, mais avait qu’elle ait pu baisser le regard le jeune homme repoussa la main qu’elle lui tendait pour venir lui prendre celle qu’elle avait laissait pendre le long de son corps du fait de sa blessures. Manuella eut comme reflexe de vouloir retirer sa main, mais il la tenait fermement et sa protestation ne servit strictement à rien. Si bien qu’elle abandonna sa main au jeune homme qui l’inspectait.

« ce n’est rien de gra… »

Commença t’elle à dire mais avant qu’elle n’est eut le temps de finir sa phrase le jeune homme porta sa main blessée à ses lèvres dans le but d’y extirper un morceau de verre qui y était resté logé. Manuella eut une expression de surprise sur le visage. Elle ne s’attendait pas vraiment à ce genre de chose venant d’un inconnu. Puis il lui relâcha la main avant de lâcher ‘Lughtierne, Lothar Lughtierne’. Lothar … étrange prénom … mais pas désagréable à entendre.

La nuit était maintenant complètement tombée sur din, elle regarda sa montre et vu la distance qui la séparait des câbles elle se dit qu’elle allait devoir dormir a Din cette nuit. Un soupir de lassitude s’échappa de ses lèvres. Où allait-elle bien pouvoir passer la nuit en sécurité, elle ne pouvait certainement pas retournez chez sa patiente de l’après midi, étant donné l’étroitesse de son appartement. Bref elle décida qu’elle verrait le moment venu, au moins elle ne mourrait pas de faim avec ce qu’elle avait emmené, pensa t’elle en regardant un des sacs qu’elle transportait et qui était remplit de nourriture.

« Merci Mr Lugthierne, je vous dois un service mais dite moi connaissez vous un coin dans Din où je pourrais passer la nuit sans me faire agresser ou tuer pour de bon cette fois ci ? »

Demanda-t-elle en lui souriant pour la première fois depuis leur rencontre. Elle espérait juste qu’il lui trouve un hangar dans lequel elle pourrait désinfecter sa plaie et où elle pourrait dormir un peu sans risque. Rien ne poussait le jeune homme a accepter sa proposition puis tout a coup elle se rendit compte de l’état dans lequel était le tee shirt que portait lothar et qui laissait entrevoir de belles lacérations boursouflées …

« si je puis me permettre … comment vous vous êtes fait cela ? »

Demanda la jeune femme en se rapproche légèrement du jeune homme pour observé ses griffures de plus près…

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belzy Warumono

avatar

Nombre de messages : 1757
Age : 32
Date d'inscription : 29/03/2007

MessageSujet: Re: [Wan~Din / Jeu 02] Dans une ruelle sombre   Sam 11 Sep - 19:00

Lothar Lughtierne Sam 11 Sep 2010 à 10:58 a écrit:

    Je l'avais sans doute surprise, elle ne doit pas être habitué à de telles familiarités. En la regardant de plus près, elle n'avais pas vraiment l'air d'une habitante de Din, donc j'avais vraiment tiré le gros lot ? D'ailleurs, elle le confirmait elle même, elle n'était pas d'ici. Elle n'avait même pas été envoyé ici puisque visiblement, elle n'était là que pour cette nuit.

    C'est pas une mince affaire de trouver un endroit tranquille, surtout la nuit et même lorsqu'on est de Din ou à Din depuis longtemps. Enfin sauf pour ceux qui ont appris à se débrouiller, mais ça reste quelque chose de peu aisé.

    Je m'apprêtais à lui répondre qu'il m'était possible de lui trouver ça, si ce n'était que pour cette nuit, je pourrais peut-être consentir à la laisser squatter un peu chez moi, ça me permettrais de voir si elle pouvait avoir la moindre valeur. Mais je fus surpris de constater qu'en plus de me regarder elle s'était rapprochée.

    En suivant son regard, j'ai baissé les yeux vers mon t-shirt dans un piteux état. Stupide félidé.


  • Oh ça, c'est rien, juste mon di... un... fichu chat de gouttière >.>
    De vrai teignes ces bestioles. Enfin bref, juste une égratignure


    Ça chauffait tout de même vachement, qui sait où ces fichu bête laissaient trainer leur pattes et donc leurs griffes. En plus, si ma mémoire était bonne, je n'avais plus de quoi désinfecter, un pare un peu d'alcool que je gardais pour une toute autre consommation.

  • Si vous voulez un endroit tranquille, vous pouvez m'accompagner, mais je vous garanti pas le confort.

    Alors que je m'apprêtais à tourner les talon, espérant simplement qu'elle ne me lâche pas d'une semelle, mon estomac me rappela que mon diner avait filé et que ce fichu pussy cat aurait pu être mon premier diner depuis au moins 48 heures.

Manuella Zzaramiaka Sam 11 Sep 2010 à 12:10 a écrit:
Manuella releva les yeux vers le visage de lothar lorsqu’il entreprit de lui expliquer la provenance de ses griffures sur son torse. Son explication la surpris un peu en effet, elle était étonnée qu’un chat de gouttière ait pu amoché aussi bien un grand gaillard dans son genre, mais elle n’était pas au courant que c’était elle qui en était la cause. En effet il ne se serait surement pas laissé avoir si facilement si elle ne l’avait pas distrait au moment crucial.

« hum … de belles égratignures tout de même … »

Ajouta-t-elle en reportant son regard sur les longues lignes roses et enflées qui parcourait le corps du jeune homme. Elle se dit qu’elle avait surement quelque chose pour ça dans sa mallette et qu’elle pourrait peut être faire quelque chose pour lui.
Lorsqu’il reprit la parole c’était pour annoncer à la jeune femme qu’il pourrait surement lui trouver un coin pour dormir mais qu’il ne garantissait pas le confort. La jeune femme releva son regard, un magnifique sourire aux lèvres … elle ne dormirait pas dehors !! et en ce qui concernait le confort, manuella se doutait bien qu’à Din les endroit confortable ne courrait pas les rues.

« Je vous remercie ! Ne vous inquiétez pas pour moi. Je demande juste un endroit ou je pourrais fermer l’œil sans avoir l’angoisse de le pas rouvrir les yeux »

Dit-elle simplement. En inclinant la tête en signe de remerciement. Mais à peine eut-elle finit sa phrase que le jeune homme avait déjà tourné les talons. Notre jeune Wanienne s’empressa donc de lui emboiter le pas pour ne pas se laisser distancer. Il venait à peine de faire que la faim se manifesta chez son hôtes. Manuella se demanda depuis quand il n’avait pas mangé. Certains Diniens ne mangeaient pas pendant plusieurs jours du fait de leur pauvreté.

« hum.. si vous m’offrez le gite, je pense être en mesure de vous offrir le couvert. Mais ne vous attendez à rien d’exceptionnel … »

Dit-elle sur le ton de la conversation. En effet elle ne voulait pas avoir l’air trop compatissante, certains diniens n’aimaient pas que l’on s’apitoie sur leurs sorts, manuella choisit donc d’aborder le sujet comme n’importe qu’elle banalité qu’elle aurait pue sortir. Il continué de marché et manuella devait en quelques sortes courir pour ne pas se laisser dépasser par lothar et se retrouver seule dans cette ville effrayante en pleine nuit …. Elle se demandait encore combien de temps ils leurs faudrait marcher pour atteindre la ‘cachette’ du jeune homme.

Lothar Lughtierne Sam 11 Sep 2010 à 14:13 a écrit:

    Elle me faisait rire, intérieurement bien-sur. Mignonne et si innocente, je savais pas qu'on en faisait encore des comme ça. Encore une fois elle me remercia, c'est fou ce que les bonnes manière peuvent parraître une perte de temps quand on ne s'en sert pas souvent.

    Mais là, la fin de sa phrase, j'ai pas pu m'empêcher d'en rire légèrement, de vive voix cette fois, mais je la laissais tout de même continuer avant de m'arrêter, en plein sur son chemin et ,me tournant vers elle en profitant de l'effet de surprise, j'ai passé l'un de mes bras autour de sa taille gracile. Aucune fermeté dans mon geste, elle pouvait filer si elle le voulait, mais elle ne pourrait échapper qu'a mon étreinte.


  • Compter sur un parfait inconnu pour votre sécurité ? Vous êtes bien naïve...

    Qu'importe que je l'effraie ou non, de toute façon elle était déjà ma proie et s'il me fallait la chasser après ça, ça n'en serait que plus plaisant. De mon oeil découvert, je plongeais mon regard dans le sien, je ne cherchais même pas à avoir l'air menaçant, peut-être ne prendrait elle mes propos que pour une simple plaisanterie. On à souvent l'humour noir à Din, c'est difficile de savoir si l'on bluff ou pas. Nous somme aussi très bon comédiens en général.

  • Pour ce qui est du couvert, je m'apprêtais à bouffer la sale bestiole qui vient de me blesser et c'est vous -Je ponctuais ma phrase en pointant mon index sur le bout de son joli nez- qui venez de laisser filer mon diner.

    J'ai desserré encore un peu ma prise. Si je ne parvenais pas à la ramener chez moi pour en faire ce que bon me voulait, je ne me gênerais pas pour me charger de son cas en pleine rue s'il le fallait, de toute façon ici, personne ne vient à votre secoure en général, et en voyant le morceau, au mieux on me filerait même un coup de main.

Manuella Azaramiaka Sam 11 Sep 2010 à 14:30 a écrit:
(ooooo on veut jouer le gros méchant avec ma petite many … ! Vilain !)

Manuella le suivait depuis déjà plusieurs minutes et elle commençait a se demander où est ce qu’il pouvait bien l’emmener. Mais tout d’un coup il s’arrêta sans prévenir si bien qu’elle freina juste à temps pour ne pas lui rentrer dedans. Elle leva son regard vers le visage du jeune homme pour lui demander ce qui pouvait bien lui prendre, mais avant qu’elle n’ait pu sortir une phrase elle sentit le bras du jeune homme se refermer autour de sa taille. Elle lui jeta un regard soupçonneux … mais qu’est ce qui lui prenait tout à coup. Et à la phrase qu’elle entendit sortir de la bouche de Lothar elle se rendit compte qu’il n’était pas si gentil que ça, à moins que cela ne soit du bluff, ce n’était pas facile de savoir ici…

« Ma naïveté … Oui sur ce coup la je vous avoue que je me suis bien fait avoir »

Dit elle en souriant, mais toute trace de gentillesse avait disparu de son sourire, c’était un sourire ironique qui avait pris place sur ses lèvres. Le jeune homme semblait vouloir s’amuser avec elle. Et bien amusons nous alors. Soudain il posa son index sur le bout de son nez en lui disant que c’était elle qui avait laissé filer son diner. Elle avait maintenant une attitude de défense. Elle se dit qu’elle aurai mieux fait de chercher un endroit par elle-même. Dans son fort intérieur elle avait espéré tomber sur quelqu’un comme Axelle, un dinien de confiance, mais visiblement il n’était pas tous comme elle. A son grand désespoir.

« O pardonnez moi d’avoir laissé filer votre Festin »

Dit elle sur une voix calme en s’arrachant a l’étreinte de son compagnon. Elle fit quelques pas et balança un sac vers lui. Ce dernier contenait des vivres pour au moins deux jours. Elle avait comme l’impression que ses intentions vis-à-vis d’elle n’étaient pas toutes louables, elle décida donc que l’aide devait s’arrêter là. Mais arriverai t’elle a s’arracher à son ‘sauveur ‘. ‘Sauveur’ … elle sourit ironiquement en pensant a cette expression … Elle s’était bien fait avoir, sa naïveté lui jouait souvent des tours.

« C’est pour le matou… »

Dit-elle en lui lançant un coup de tête en direction du sac qu’il avait attrapé quelques secondes plus tôt. Puis elle lui tourna le dos en voulant s’éloigner de lui mais quelque chose lui disait que tout ne se passerait pas comme Elle elle l’avait prévue…

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belzy Warumono

avatar

Nombre de messages : 1757
Age : 32
Date d'inscription : 29/03/2007

MessageSujet: Re: [Wan~Din / Jeu 02] Dans une ruelle sombre   Sam 11 Sep - 19:02

Lothar Lughtierne Sam 11 Sep 2010 à 15:40 a écrit:

    Elle était tombé en plein dedans, maintenant, peut-être qu'avec mes manières, elle me pensait sans doute plus dangereux que je n'en avais l'air. Je ne cache pas que je peux être très dangereux quand je le veux, mais là je n'en voyais pas trop l'intérêt, et puis je n'appréciais pas plus que ça m'en prendre à plus faible que moi, sauf quand le fallait, comme pour ce chat qui aurait pu finir dans mon estomac, de toute façon ils étaient déjà bien assez nombreux comme ça.

    Encore des excuses inutiles, c'est pas ses pardons qui allaient me le ramener, alors à quoi ça pouvait bien me servir, juste des mots gaspillés. Je la laissais se dégager de mon étreinte sans le moindre problème et eut tout juste le réflex de rattraper ce qu'elle lançait en ma direction, un sac ? Plutôt que de me laisser distraire à fourrer mon nez dedans, j'attendis qu'elle me donne un semblant d'explication sur son contenu. Ce qui ne tarda pas.

    Pour le matou, finalement les excuses remplaçaient bien un diné manqué, seulement quand elle ne sont pas bêtement sous la forme de mot. Sur ces mots justement, elle se détourna de moi pour s'éloigner dans l'autre direction. Ce qu'elle venait de me donner valait bien plus qu'un poilu à quatre patte qui vous remplissait tout juste le creux de la dent. Et mes stupides principes me disaient que pour la peine, c'était moi qui lui en devait une maintenant, Ah à quoi peut bien vous servir la conscience si ce n'est à vous créer des ennuis.


  • He Many - Son prénom est beaucoup trop long- Attends, t'as besoin de soin et moi aussi, on se choppe facilement des truc pas net ici. Et là t'es vraiment pas dans le meilleur coin.

    Je passais tranquillement le sac sur mon épaule en lui faisant un petit signe de tête pour l'inviter à me suivre à nouveau

  • Je vais pas te manger, j'ai de quoi faire maintenant -Sur le ton de la plaisanterie-

Manuella Azaramiaka Sam 11 Sep 2010 à 16:04 a écrit:
Manuella avait déjà parcourus plusieurs mètres lorsque le son de la voix de lothar lui parvint. Elle s’arrêta et pris son temps pour se retourner. Il semblait que le jeune homme avait décidé de l’aider pour de bon ce coup là. Mais le doute persistait, en même temps si il avait voulu la dépouiller il n’aurait pas attendu tout ce temps.

‘je ne vais pas te manger…j’ai de quoi faire maintenant ‘ ce fut la phrase qui acheva de la convaincre complètement. De toute manière elle avait autant de risque de le suivre que de partir seule à l’aventure, autant qu’elle reste avec lui. De plus s’aventurer seule dans les rues de din ne l’enchantait pas particulièrement. Elle revint donc sur ses pas jusqu'à arriver à la hauteur de lothar. Il l’avait tutoyé … Et étrangement cela lui faisait plaisir, toute les manières qu’ils étaient obligé de suivre à Wan étaient parfois lourdes et étouffante.

« je suis d’accord … mais je te prévient … Un geste mal interprété et je te plante une seringue avec une dose de morphine qui ne te permettra pas de te relever de sitôt »

Dit-elle avec un ton de fausse menace avant de lui passer devant. Elle se doutait bien que sa menace ne l’impressionnerait absolument pas. Mais elle voulait juste qu’il comprenne qu’elle avait bien compris qu’il n’était pas un wanien peureux. Elle était toujours devant lui et songeais a sa situation. Elle était à Din toute seule, en compagnie d’un jeune homme dont elle ne savait rien, avec des vêtements sales et maculés de sang, et le comble c’est qu’Axelle s’inquiéterai surement de ne pas la voir rentrée à l’appartement, manuella ferma les yeux et pria pour qu’elle ne fasse rien de stupide. Si elle était démasquée c’est toute la rébellion qui tombait à l’eau. Au bout d’un moment, elle se rendit compte que Lothar ne lui était toujours pas passait devant, elle se retourna donc pour voir si il ne l’avait pas laissé seule, non il était toujours là. Sans réussir à le contrôler un soupir de soulagement s’échappa des lèvres de la jeune femme.

« C’est encore loin ? »

Demanda t’elle en sentant sa main la lançait elle jeta un coup d’œil à cette dernière et esquissa une grimace…. Beurk ce n’était vraiment pas joli à voir. Son regard se leva sur Lothar et elle se dit que ce dernier n’avait pas une meilleure dégaine qu’elle avec son teeshirt et son corps lacérait. Quelle belle équipe de bras cassés il faisait là.

« Es-tu dinois de naissance ? »

Demanda-t-elle tout à coup. Cela n’avait rien de méchant, elle voulait simplement en savoir plus sur son compagnon.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Wan~Din / Jeu 02] Dans une ruelle sombre   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Wan~Din / Jeu 02] Dans une ruelle sombre
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dans un coin sombre
» Pour l'Amour du combat, l'Eveil d'un prédateur [ft. Mihawk]
» Duel intérieur
» Une ruelle sombre
» Imparfaite, mais une famille tout de même [PV Derek]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alive :: RP + Projects :: Role play :: Différé ailleurs-
Sauter vers: